Program Details

Sadhana du Mahamudra


September 19 / 7:30 PM - September 19 / 9:00 PM

La Sadhana




      du




Mahamudra


 


N.B. : Prévoyez d'arriver à l'heure, lorsque la pratique de la Sadhana a commencé les portes devront être closes jusqu'à sa conclusion. Merci pour votre compréhension.
La Sadhana elle-même démarre après une session de méditation ce qui laisse la possibilité d'arriver à temps quand on peine à trouver un place pour se garer ou se sortir des embouteillages.




La Sadhana de Mahamudra fut composée par Chögyam Trungpa Rinpoché lors d’une retraite en 1968 à Taksang au Bhoutan où il y a environ 1 100 ans, Guru Rinpoché, Padmasambhava, y méditait.


La Sadhana invoque l’énergie courroucée de Dorje Trollö pour surmonter les obstacles de notre temps que constituent les formes de matérialisme spirituel, psychologique et matériel, dit l’âge des ténèbres.


 


"Mon intention était de réunir les deux traditions maîtresse du Vajrayana, ainsi que d'exorciser le matérialisme qui me paraissait infester les disciplines spirituelles dans notre monde moderne. La réponse que j'avais reçu à ma supplique était la suivante : je devais essayer d'exposer le matérialisme spirituel et toutes ses embûches, faute de quoi une spiritualité authentique ne pourrait se développer. Je commençais à réaliser que j'aurai à prendre des décisions audacieuses dans mon existence." – extrait de la postface de Né au Tibet de Chogyam Trungpa




Dorje Trollo Karma Pakshi "C'est l'heure la plus sombre de l'âge des ténèbres. Les famines, les pestes et les guerres sévissent comme un furieux vent du nord. La force de l'enseignement du Bouddha a décrû. Les différentes écoles de la sangha se querellent avec un sectarisme acharné. Bien que le Bouddha ait parfaitement exposé ses enseignements et que, depuis lors, beaucoup d'autres grands gurus aient donné des enseignements dignes de confiance, les spéculations intellectuelles prédominent malgré tout. Le mantra sacré s'est dégradé en Pön, les yogins du tantra perdent l'intuition pénétrante qu'assure la méditation. Ils passent leur temps à aller de village en village, faisant de petites cérémonies en échange de biens matériels." –Ceci sont les lignes d'ouvertures de la Sadhana du Mahamudra


 


"Composée par le Vidyadhara Chögyam Trungpa Rinpoché, La Sadhana du Mahamudra est un texte important qui représente un tournant dans sa présentation du bouddhadharma en Occident.


La Sadhana du Mahamudra est une des premières pratiques que le Vidyadhara a encouragé ses étudiants à faire. Comportant plusieurs caractéristiques importantes, cette sadhana contribue à resserrer les liens entre les membres de notre communauté, puisque les étudiants de tous niveaux peuvent y participer et faire l’expérience d’une véritable compréhension de la voie spirituelle. Selon son enseignement essentiel, la nature de la pratique elle-même sape tout concept du matérialisme spirituel. La pratique, qui dure environ une heure, se compose de la pratique de la méditation assise et de la récitation de la liturgie.


Ces enseignements sont précieux à plus d’un titre. Le texte original tibétain est lui-même un terma et le Vidyadhara considérait la traduction anglaise également comme un terma, à cause de l’aisance naturelle avec laquelle cette traduction s’était déroulée. Les termas sont des enseignements cachés par le grand maître tibétain Padmasambhava pour le bien des générations futures. Ils sont découverts par un tertön (un maître capable de retrouver ces enseignements) au moment propice où ils sont nécessaires. Tel est précisément le cas de La Sadhana du Mahamudra qui est un enseignement sur la façon de vaincre les obstacles et la dégénérescence des pratiques spirituelles de notre époque.


Thangka Dorje Trollo, peinture de Sherab Palden Beru


Le Vidyadhara a reçu La Sadhana du Mahamudra comme terma de l’esprit alors qu’il séjournait dans la grotte de Taktsang au Bhoutan. C’est le lieu où Padmasambhava lui-même avait médité afin de vaincre les obstacles à la présentation du bouddhadharma au Tibet. Le Vidyadhara a confié qu’au moment où il a reçu ces enseignements, il traversait une période turbulente de sa vie, et que le terma lui avait permis de percer les obstacles pour découvrir un moyen de présenter les enseignements bouddhistes en Occident. Après avoir reçu ce terma, il est retourné en Angleterre où peu après il a épousé une jeune Anglaise, avant de partir pour l’Amérique du Nord.


Il est intéressant de noter que, dans son ouvrage intitulé Folle Sagesse, le Vidyadhara dit que les enseignements de la folle sagesse ne peuvent être propagés que dans des contrées sauvages où il y a davantage d’opportunités pour tirer profit du chaos ou de l’agitation. Ce moyen habile s’est manifesté de façon évidente dans l’immense œuvre qu’il a accomplie pour établir le bouddhisme en Occident. Pendant une vingtaine d’années entre 1968 et 1987, il a rassemblé plusieurs milliers d’étudiants et a fondé les mandalas Vajradhatu et Shambhala. On peut dire qu’il était une manifestation de Padmasambhava pour notre époque. La découverte de La Sadhana du Mahamudra fut le véritable début de son activité en Occident en tant que maître éveillé."


© Shambhala International
© Les Traductions Manjushri, France, juillet 2004.

Go to Marseille's website